Je crée mon entreprise

Contactez votre avocat en droit des affaires
pour créer votre entreprise

Créer une entreprise est un cap difficile à franchir pour de nombreux professionnels. L’entrepreneuriat nécessite de prendre un risque quant à la rémunération des porteurs de projet et d’assumer les étapes de la création, qu’il s’agisse des démarches administratives ou financières. Quel que soit le secteur d’activité,  que vous vous penchiez vers une création ou reprise d’entreprise, un accompagnement par un professionnel est nécessaire.

Me ESCOFFIER vous accompagne dans votre projet d’entreprise, de l’idée de création jusqu’à la réalisation des formalités nécessaires pour mettre en place votre structure. Quelle que soit la forme juridique envisagée, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé et adapté à votre projet de création.

Quel type d'entreprise souhaitez-vous créer ?

Comment créer une entreprise ?

Le projet de création d’entreprise doit être mûrement réfléchi pour optimiser les chances de succès de votre affaire. Que vous souhaitiez créer une entreprise individuelle ou que vous ayez un projet de société, certaines étapes portant sur la faisabilité du projet ne doivent pas être négligées. Il en est ainsi de l’étude de marché, de l’élaboration d’un business plan, de la recherche de financement et surtout de la détermination des caractéristiques de votre entreprise.

L’étude de marché : quelle est la situation de votre secteur d’activité ?

La première étape avant de créer votre entreprise consiste à réaliser une étude de marché. Cette étude a notamment vocation à analyser la situation du marché sur lequel vous souhaitez vous insérer : Qui sont vos concurrents ? Quelles sont les produits ou prestations proposés ? Dans quelle zone géographique exercent-ils et comment sont-ils répartis ? Comment se positionnent historiquement leurs entreprises ? Comment fonctionnent-ils, sous quelle forme, et quels sont leurs atouts ?

L’étude de marché vous permettra de mieux connaître le secteur (que vous connaissez certainement déjà un minimum !) sur lequel vous souhaitez vous insérer, et vous offrira surtout une visibilité intéressante sur la concurrence qui y est présente.

L’élaboration du business plan

Une fois l’étude de marché réalisée, il est nécessaire de voir concrètement si votre projet entrepreneurial peut fonctionner et à quel point il peut être rentable. C’est l’objectif du business plan qui vous permettra de simuler votre activité pour enfin éditer un bilan prévisionnel.

Vous serez à ce stade en mesure d’apprécier la viabilité de votre projet pour vous faire accompagner dans le choix de la forme juridique et dans le lancement de votre activité. Vous connaitrez le profil type de vos futurs clients et pourrez démarrer une entreprise de manière plus sereine.

La recherche de financement

Bien qu’il soit techniquement possible de créer une entreprise sans argent, la démarche se veut parfois risquée. Votre activité va en effet générer un certain nombre de charges qui vont nécessiter la recherche d’un financement. Si vous possédez suffisamment de liquidités dans votre patrimoine personnel pour fonder une entreprise, vous pourrez y faire appel en prenant soin de mesurer les risques et les contraintes liées à votre affaire. Il est également possible de rechercher un financement, privé ou public, destiné à vous fournir les fonds suffisants. Vous aurez alors la possibilité d’entreprendre dans les meilleures conditions.

Le choix du statut juridique

Le Droit français offre un large panel de statuts juridiques accessibles à ceux qui souhaitent lancer leur entreprise. Si le statut d’auto-entrepreneur (entrepreneur individuel) est l’un des plus connus, il est également possible d’exercer son activité sous la forme d’une société. Tous les statuts possèdent des avantages et inconvénients. L’avocat est à ce titre un véritable partenaire pour faire le point sur un projet d’entreprise et vous aider à estimer quelle est votre meilleure option pour exercer votre activité économique.

Choisir son local : le siège social de l'entreprise

Pour créer une entreprise, il est nécessaire de déterminer à quelle adresse l’activité va être exercée, ou à tout le moins quelle sera l’adresse du siège social de cette dernière. Pour un micro-entrepreneur, il faut également choisir l’adresse qui sera communiquée aux différents services de l’administration.

Déposer le nom ou la marque de l'entreprise

S’il est nécessaire de protéger, pour diverses raisons, le nom ou la marque de votre entreprise, il faut prévoir ces formalités au moment de créer sa société. Cela vous épargnera de possibles difficultés à venir si le nom envisagé était déjà protégé ou si un concurrent prévoyant le dépose avant vous !

L’élaboration du dossier de création et les formalités d’immatriculation de l’entreprise

L’accompagnement à la création d’une entreprise passe bien évidemment par l’élaboration d’un dossier de création et la réalisation des différentes formalités de publicité et d’immatriculation. Votre avocat possède un rôle primordial en la matière pour vous assister dans la réalisation de ces différentes démarches.

De la rédaction des statuts de votre société au dépôt d’une demande d’immatriculation auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) compétent, Maître ESCOFFIER conseille et accompagne le créateur qui souhaite monter sa propre affaire. Le choix de la structure juridique est notamment évoqué dès le premier rendez-vous au cabinet ou à distance.

Vous souhaitez créer votre entreprise ?

Contactez un avocat pour faire le point sur votre projet.

Quel statut juridique choisir lors de la création d’une entreprise ?

Les personnes souhaitant constituer une entreprise sont souvent confrontées à une difficulté de taille pour choisir le statut à adopter. Les différentes formes juridiques proposées au chef d’entreprise offrent des avantages et inconvénients. Ces particularités sont relatives au statut social du dirigeant (cotisations sociales notamment), au régime fiscal qui lui sera applicable et au fait de savoir s’il bénéficiera d’une responsabilité limitée ou illimitée dans le cadre de son exercice.

Créer une micro-entreprise

Les personnes qui souhaitent monter une entreprise ont souvent recours pour commencer à l’entreprise individuelle, qui peut mener par exemple à la création d’une micro-entreprise ou d’une EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). Cette forme sociale permet la plupart du temps de se mettre à son compte et de lancer sa propre entreprise en limitant les coûts. Cependant, à partir du moment où l’activité est suffisamment développée, ou bien si celle-ci entraîne le paiement charges élevées, la création d’une nouvelle structure est préférable.

Créer une société

Le Droit français offre un large choix de sociétés civiles ou commerciales, unipersonnelles ou pluripersonnelles, aux personnes qui souhaitent créer leur entreprise. Parmi les exemples les plus courants, on pourra citer :

  • La SARL (Société À Responsabilité Limitée).
  • L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).
  • La SAS (Société par Actions Simplifiée).
  • La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).
  • La SNC (Société en Nom Collectif).
  • La SC (sociétés civile).
  • La SCi (Société Civile Immobilière).
  • Les SEL (Société d’Exercice Libéral).
  • Les SPFPL (Société de Participation Financière de Professions Libérales).
  • Les SCA (Société en Commandite par Actions)
  • Les EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée)

Bien évidemment, cette liste pourrait encore être complétée. Le régime juridique de chacune de ces sociétés offre parfois des avantages pour lancer une entreprise, soit parce que les formalités administratives lui sont spécifiques, soit parce que le capital social est plus souple, soit encore parce que la responsabilité des associés ou actionnaires est plus encadrée.

Créer un GIE

Les professionnels qui souhaitent mutualiser les moyens nécessaires pour leur activité peuvent également construire une structure sociale adaptée : le Groupement d’Intérêt Economique. Ce type de structure n’abrite cependant pas une entreprise, mais est l’accessoire de plusieurs. Elle ne vise pas à générer des bénéfices, mais à partager des moyens afin d’en limiter les charges.

Créer une entreprise en ligne : Quels avantages ?

Créer son entreprise en ligne peut apporter de nombreux avantages au créateur d’entreprise. La personne qui souhaite créer une entreprise doit en effet supporter des contraintes multiples : au-delà des démarches comptables, juridiques, administratives et fiscales à accomplir, l’entrepreneur doit avant tout penser à son modèle économique et préparer ses produits, sa communication, son local, ouvrir des négociations avec ses partenaires… En clair, il est important de gagner du temps !

  • Un gain de temps pour le chef d’entreprise: L’accompagnement en ligne permet de créer sa propre structure rapidement. Votre dossier est saisi et téléchargeable sur Internet lorsque vous le souhaitez afin d’être étudié par votre avocat. La démarche en ligne vous permet de vous pencher sur votre création de société quand vous en avez besoin. Les rendez-vous peuvent se dérouler en présentiel au cabinet ou en ligne. L’entrepreneur qui souhaite créer sa propre structure gagne ainsi un temps précieux !
  • Limiter les coûts: Vous souhaitez créer votre entreprise mais avez besoin de faire évoluer votre projet étape par étape ? La démarche en ligne permet un tel suivi. Vous pouvez ainsi suivre l’évolution de la création de votre personne morale étape par étape et êtes informé dès l’ouverture de l’entreprise, matérialisée par la réception de l’extrait Kbis.
  • Favoriser le télétravail: Vous souhaitez exercer votre activité depuis chez vous ? Alors pourquoi ne pourriez-vous pas être accompagné sur le volet juridique depuis votre lieu d’activité ? Votre avocat se tient à votre disposition pour fixer un rendez-vous par visio-conférence, téléphone ou effectuer une consultation en ligne sur votre projet d’entreprise. Vous pouvez ainsi prendre le temps de réfléchir à votre projet et prendre le recul nécessaire avant de poser d’éventuelles questions.

Encore quelques questions sur la création d’entreprise ?

Vous hésitez encore à vous lancer dans une démarche de création d’entreprise auprès de votre avocat sur Nîmes ? Voici en attendant quelques réponses aux questions fréquemment posées par les internautes.

Peut-on créer une entreprise sans argent ?

De nombreuses personnes se lancent dans leur activité professionnelle avec une trésorerie limitée. Certaines activités de services, et certaines structures sociales sont plus favorables que d’autres au fait d’ouvrir sa propre entreprise sans argent. Dans tous les cas, l’avocat accompagne le créateur d’entreprise et le guide afin de sécuriser juridiquement sa situation.

Les entreprises individuelles sont-elles l’idéal pour commencer son activité ?

L’entreprise individuelle est une forme sociale largement adoptée par les entrepreneurs français. Si celle-ci est adaptée à de nombreux profils, elle ne convient cependant pas à toutes les activités économiques. Une consultation auprès d’un avocat est souvent nécessaire pour déterminer quelle est la forme juridique la mieux adaptée à un projet particulier.

Dans quels cas consulter un avocat pour créer une entreprise ?

Quel que soit votre profil, un avocat peut fournir une consultation avant la création de votre entreprise. Cette dernière a vocation à vous aider à y voir plus clair sur l’organisation juridique de votre projet et les différentes formes sociales qui sont envisageables, tout en mettant en lumière les points essentiels qu’il faudra travailler. Me ESCOFFIER vous accompagnera également si vous souhaitez modifier une entreprise.

Une question ?
Vous souhaitez lancer votre démarche de création ?

Pour toute question relative à la création de votre entreprise ou pour engager la démarche,
vous pouvez contacter Maître ESCOFFIER au 06.38.03.23.40 ou via la page de contact.